Andiamo con Caro !

Puisqu’on est « en route avec Caro », parlons-en, de la route. Dernier jour en Italie. Petit bilan des deux semaines in bicicletta en Italie, de Larche à Trieste.

article-myn-intro-italie

Du col de Larche à Piacenza, l’ambiance a été printanière, nuits fraiches et journées ensoleillées. Dans le sud Piémont, aucun problème particulier : petites routes vallonnées et conducteurs respectueux, le bonheur pour les voyageurs à vélo!

article-myn-intro-photo1

Puis c’est la plaine du Po, et là c’est moins rigolo pour les cyclos : grandes lignes droites, champs dénués de toute herbe folle à perte de vue (merci monsanto!), nombreuses usines et centres commerciaux… Les entrées de ville sont peu chaleureuses, avec beaucoup de circulation mais heureusement souvent des pistes cyclables. La pluie, le vent et l’ambiance un peu morne de la plaine nous poussent à monter dans un train en direction de Brescia. Un petit coup de vélo pour rejoindre Vérone en passant par le lac de Garde. Les sommets enneigés et les montagnes qui plongent dans le lac nous remettent du baume au coeur.

article-myn-intro-photo-2

La suite du voyage est plus urbaine, plus culturelle et plus « chic » : la belle et riche Vérone, puis la belle et touristique Venise. Mais alors que le vélo a toute sa place dans la première, il est exclu dans les ruelles de la seconde : trop de ponts, d’escaliers, de canaux et de flots de touristes du monde entier… Petite escapade pour une expo sur le « douanier Rousseau » dans le palais des Doges: une pause culturelle avant de reprendre la route!

article-myn-intro-photo3

Départ de Venise en bateau et c’est la route pour rejoindre Trieste. On navigue entre lagunes et bord de mer, mais aussi entre de nouveaux champs interminables, d’immenses stations balnéaires désertes et de longues lignes droites. Par chance, cette fois on a plutôt le vent dans le dos!

article-myn-intro-photo-4

Finalement, notre expérience n’a pas confirmé les échos que nous avions eus à propos de la
« conduite italienne ». Les conducteurs que nous avons croisés étaient plutot respectueux des cyclistes escargots, qui portent leur maison sur le dos…

article-myn-intro-photo5

Demain, direction la Slovénie!

helene

22 commentaires

  1. Tous mes encouragements pour cette partie du périple riche de superbe sites avec des tas d’espèces a découvrir !
    En espérant que la ,météo voit soit favorable et que les bobos ne soient pas trop envahissants…Lire de vos nouvelles est un vrai plaisir !
    A très bientôt
    Hervé qui vient de ranger les skis…de fond !

En route avec Caro - tous droits réservés | Mentions légales Réalisation : Thematik.
Partages !