Au fil de l’eau…

26 decembre 2015, Phnom Penh (Cambodge), 14 359 kms.
Partie des plateaux himalayiens, l’eau voyage a travers la peninsule indochinoise. Du nord au sud, les meandres des rivieres et des fleuves, les lacs, mangroves et marais, dessinent une toile aux mailles sineuses, irriguant les territoires avant de finir leur course dans la mer de Chine ou le golfe de Thailande… Comme le Mekong, apres avoir quitte les plateaux tibetains, nous avons glisse vers le sud. Jusqu’a la mer au sud du Cambodge, l’eau a constitue un fil d’Ariane sur cette partie de notre voyage. Elle occupe une place toute particuliere ici en Asie du sud, dans des pays marques par l’alternance entre une saison humide et une saison seche.

Photo 0

Evidemment l’eau marque son empreinte sur les formes de l’agriculture locale. Le riz constituant la base de l’alimentation des Cambodgiens, au long de la route, les rizieres faconnent un immense damier aux multiples couleurs, ou hommes et femmes travaillent du lever au coucher du soleil…

Photo 1

Entre les rizieres, dans la moindre etendue d’eau, des hommes s’affairent. Les pecheurs lancent leurs filets : poissons, crabes, crevettes, et meme crapauds, tous se retrouvent sur les etals des marches locaux! Plus rares sont ceux qui cultivent et recoltent les racines et les fleurs de lotus, ces petites touches roses lumineuses au milieu d’un paysage verdoyant.

Photo 2

Plus au sud, dans la region de Kampot et Kep, les rizieres laissent la place aux marais salants. Utilisant cette fois l’eau de mer, les hommes ont dessine dans le paysage d’autres types de damiers…

Plus loin, au bout d’une greve, un village de pecheurs. Sur la plage, les bateaux multicolores s’etirent, attendant de reprendre le large.

Photo 3

 

Photo 4

Si l’agriculture occupe une place preponderante dans l’economie du Cambodge, le tourisme constitue egalement une ressource importante. Concentre principalement a Angkor et ses merveilleux temples, il a su utiliser l’eau pour se developper dans le reste du pays. Un developpement a double tranchant, et toujours cette meme ambivalence : un apport de devises au pays mais un surcroit de pollution engendre par les transports et la frequentation de milieux aquatiques fragiles. Croisieres sur le Mekong, visite des « villages flottants » sur le lac Tonle Sap et la riviere Sangker au centre du pays, excursions aquatiques pres de Kratie a la decouverte des dauphins d’eau douce, et bien sur farniente sur les plages de sable blanc au sud, dans la baie de Kampong… L’eau apparait comme un veritable « produit d’appel » pour les tour operator !

Photo 5

 

Photo 6

 

Photo 7

L’envers du decor : malgre son omnipresence, cette ressource precieuse est particulierement malmenee. Au fil des rivieres, de nombreux barrages destines a produire de l’electricite (finances et construits par des grands groupes chinois) modifient le milieu, desequilibrent les ecosystemes, detruisent des milieux d’hectares de foret, sans parler de la spoliation des terres agricoles des petits paysans…

De plus, en l’absence de services de ramassage des ordures, rivieres et cours d’eau sont le receptacle des dechets menagers en tous genres partout dans le pays.

Photo 8

Paradoxalement, alors que le pays regorge d’eau, celle-ci n’est pas si facilement accessible pour la population. Lorsqu’elle est disponible, l’eau courante n’est pas potable, ce qui engendre un surcroit de consommation de bidons, bouteilles et autres canettes… Et en l’absence d’eau courante, il n’est pas rare de voir des habitants faire leur toilette dans l’eau souillee des rivieres ou leur lessive et leur vaisselle sur un bout de trottoir…

Photo 9

 

Photo 10

Si ces constats nous ont troubles et attristes parfois, la force de vie et les rires des enfants nous ont d’autant plus emus…

Photo 11

helene

22 commentaires

  1. Et coucou vous deux,

    Alors tout est OK ?? ça roule toujours pour vous ???!!!
    J’espère que tout se passe au mieux et que vous garder la forme.
    Ici ça y est la « poudre blanche » est enfin tombée et le froid arrive aussi. Youpi l’hiver est là.!!!

    Je vous souhaite de profiter encore un max de ces sublimes paysages. et de partager d’ incroyables moments de vie.
    Maginfique. On voyage, on voyage …… grace à vous.
    Merci encore, et encore de nous faire découvrir tout cela.
    Soyez prudents.
    A très bienôt.
    Bisous à vous

    Répondre

Laissez nous un petit commentaire !

En route avec Caro - tous droits réservés | Mentions légales Réalisation : Thematik.
Partages !