Des deux côtés du Mékong…

22 novembre 2015, Chiang Mai, Thailande, 12696 kms.

Petit mot du Webmaster : de nombreuses galeries photos ont été ajoutées, passez les voir !

Les passages de frontieres s’enchainent, de la Chine a la Thailande en passant par le nord du Laos, ou nous apprenons la nouvelle des attentats a Paris. Les jambes sont un peu lourdes, le moral n’est pas vraiment au beau fixe malgre un soleil radieux. Pour nous, encore beaucoup d’emotions, d’interrogations et de troubles en ce monde fou.

Photo 1_resized_3

A peine 10 jours dans le nord du Laos mais tres intenses a tous points de vue. Physiquement d’abord, avec des bosses tres raides, des pistes pour partie non carrossables laissant parfois a la place a d’etroits sentiers dans la jungle, tout ca accompagne de chaleur et d’humidite… Humainement ensuite, nos arrets dans les villages sont regulierement l’occasion d’attroupements. Tres nombreux, les enfants aux yeux rieurs nous lancent souvent de grands sourires genereux.

Photo 2_resized_3

Photo 3_resized_3

Nous decouvrons pourtant des villages tres isoles et des populations vivant dans une grande precarite. Parmi les indices qui laissent deviner cette pauvrete : des demandes de medicaments, des interpellations au long du chemin du type « money, money », des enfant habilles avec des t-shirts de l’Unicef ou des programmes de l’ONU contre la faim, des ecole pour le moins rudimentaires, des epiceries quasi vides…

Photo 4_resized_1

Photo 5_resized_1

En 2007, un rapport du programme alimentaire mondial soulignait qu’au Laos, près de 40% des enfants souffraient de malnutrition ou ne mangeaient pas suffisamment à leur faim. Le probleme perdure puisque cette annee, en 2015, le gouvernement laotien a lance un programme « Faim zero ». Les ressources de la population rurale du nord du pays semblent se limiter a l’agriculture vivriere, a la culture du riz et des arbres a caoutchouc ou encore au travail dans les immenses plantations de bananiers developpees par des entreprises de l’agro-industrie chinoise.

Photo 6_resized_3

Photo 7_resized_3

Le decalage entre ce que l’on observe dans les campagnes et les villes touristiques est deroutant. En ce debut de saison seche, les touristes occidentaux, venus faire des « ecotrecks » dans la jungle a grands coups d’avion (4 tonnes de CO2 pour un aller-retour Paris-Bangkok : calculateur d’emissions de CO2 en un clic), commencent a affluer et consomment sans moderation.

Photo 8_resized

Photo 9_resized

Le passage de la frontiere Laos-Thailande s’effectue par la traversee d’un pont sur le Mekong. Et la, en quelques kilometres seulement, l’ambiance change encore pratiquement du tout au tout. Gros pick-up rutilants sur un asphalte impeccable ; epiceries regorgeant de produits importes, et notamment de marques occidentales ; etablissements scolaires aux batiments et aux pelouses tires a quatre epingles ; ados scotches a leurs smartphones et souvent en surpoids…

Apres quelques jours de velo entre rizieres et foret tropicale, « coup de chance », nous debarquons par hasard dans un petit hotel du quartier « chaud » de la ville touristique de Chiang Mai! La, on decouvre de nombreux occidentaux, jeunes ou vieux, plus ou moins bedonnants et souvent tatoues, accompagnes de femmes thai. Salons de massage voire plus, et bars a gogo danseuses a foison…

Photo 10_resized

Photo 11_resized_2

La Thailande nous deroute. Consommation a outrance et vie nocturne debridee, et parallelement, une ferveur religieuse comme on en a peu vu au cours du voyage. Des temples a tous les coins de rue et des fideles qui viennent en nombre faire des offrandes, prier ou meme faire benir un 4×4! Entre spiritualite et superstition…

Des mondes se croisent et se succedent dans une meme rue. Au petit jour, les moines, dans leur tenue d’or, recoivent l’aumone des habitants en « echange » d’une benediction. La journee avancant, ils laissent la place aux vendeurs de rue, tuk-tuk et touristes en famille. Dans l’apres-midi, les salons de massage se remplissent, puis au crepuscule l’ambiance change, les bars s’illuminent, les minishorts sont de sortie et la biere coule a flots…

Photo 12_resized

Photo 13_resized

Autant de « chocs culturels » qui nous amenent a reconsiderer notre itineraire de la Thailande au Cambodge : apres quelques jours d’arret oblige a Chiangmai pour effectuer des demandes de visas, nous allons essayer d’eviter les lieux les plus touristiques et privilegier ce qui nous tient a coeur, la vie rurale et simple…

Photo 14_resized

helene

15 commentaires

  1. Salut Mr Stéph et bonjour Mme,

    J’espère que vous avez la forme et poursuivez de bon pied l’aventure.

    A bientôt !!!

    GM

    Répondre
  2. famille Gonon

    Coucou on ne vous oublie pas. Petite pensée avant de commencer la saison. Voir de belle photo d’enfant encore innocent me réconforte de vouloir travailler encore plus avec eux. Dommage que nous adultes et société les transformons parfois en égoïste ou plus. Essayons de profiter de Noël pour pardonner et nous ouvrir plus aux autres. Sinon comme tous nous attendons la neige, premièrs virages ce matin avec Florian. A bientôt

    Répondre
  3. Un, nouveau pays , le Cambodge.
    Le Cambodge ,monarchie constitutionnel élective,langue officiel le « khmer »,capitale :Phnom Penh ,superficie:181 035 km2
    Population totale (2015) 15 708 756 hab.,indépendance de la France le 9 novembre 1953.(l’année de ma venu sur cette terre)

    Toujours pas de neige a Névache et les 10 cm qui furent posé délicatement il y a quelques semaines on disparu, sublimé, fondu!!!
    Le 1 décembre j’était dans le jura et il y avait de la neige et avec Brice on a pu skier tout les jours 1h.
    A ce stage j’ai fait la connaissance de « Varrum » comme tu l’appelais .

    El ni¨no vient de dépasser celui de 1997,le plus puissant enregistré.Si j’ai bien compris votre secteur devrais connaitre un manque de précipitation.!!!
    A bientôt pour des nouvelles
    Des bisous et on perd pas la bonne humeur meur meur
    Gillo

    Répondre
  4. n grand merci pour vos belles photos.
    cela fait un bien fou car comme vous pouvez l’imaginer les temps sont difficiles….
    Au Châtelard nous pensons et parlons de vous bien souvent.
    toujours pas de neige…beaucoup de soleil.
    de gros bisous de nous tous.
    ( nous avons fait une rtès belle fête pour les 40 estives d’André , skechs faits par les enfants et leur copains, belles chansons par Chloé et sa bande et de beaux témoignages…)

    Répondre
  5. Boutteçon

    Salut les aventuriers, je voudrais vous rassurer. Nous étions passer à changmai il y a quelques années avec une connaissance comme guide. c’est la ville la plus frequentee pour les échanges humains. La plupart des thaïlandaises rêvent de se marier avec un occidental, elles viennent uniquement en espérant faire une rencontre et en quitter le pays.
    Ensuite nous étions partis dans des villages reculés où aucun voyageur ne s’y rend et c’est dans ces lieux où nous avions fait de belles rencontres. Il ne faut pas rester sur l’image de changmai, la Thaïlande est un très beau pays à visiter.
    Bonne continuation
    Manou

    Répondre
  6. Famille JG

    Hey !!!

    On pense très souvent à vous. Vos articles et photos sont toujours autant riches en paysages, émotions et beauté, et nous font voyager avec vous.. Merci.

    Ici, Toujours pas de neige dans le Champsaur,mais nous l’attendons avec impatiente pour pouvoir faire quelques sorties pour vous !!

    Gros bisous,

    Nico Julie et les filles

    Répondre
  7. Bonjour,

    Vos photos sont vraiment très belles et elles nous ont fait voyager.
    Avec notre classe de CM2 de La Celle Saint Cloud nous avons regardés vos articles.

    Bonne chance à vous deux et bonne continuation.

    Marius Blot
    10 ans 😉

    Répondre
  8. ecole Jules Ferry

    Bonjour,

    En ce lundi où nous consultons régulièrement vos messages, nous tenons à vous féliciter pour vos belles photos, particulièrement celles des enfants souriants.
    Nous avons remarqué que des enfants travaillaient durement et portaient de lourdes charges encore de nos jours.
    Nos avons parcouru aussi quelques unes de vos galeries photos. Elles nous ont vraiment émerveillé. On en redemande.
    Quels contrastes entre la ville et les champs. <3

    Inès, Marine, Mohamadou, Sandra,et Nora

    Répondre
  9. Avé à vous. Ici le froid fouette le sang mais pas de neige encore pour skier ; il faut dire c’qui est : l’hiver ne fait pas la neige comme l’hirondelle ne fait pas le printemps. Ici, on entend le bruit des canons ( à neige ) qui dispersent leurs blancs flocons artificiels. Ici, les rassemblements sont interdits mais pas les grandes messes médiatiques types COP 21 ou villages de Noel en plein cœur de Grenoble et ailleurs, Ici, le chagrin et le deuil sont remplacés par la sécurité et les drapeaux qui pavoisent. Ici, la peur est méprisée, dénigrée, dévalorisée. Pour ma part, je n’ai pas peur ( même pas peur ! ) : je suis pire que ça : j’ai peur à la puissance dix : je suis effondré. Deux fois cette année. Notre société est tellement aseptisée qu’elle ne laisse pas le temps aux gens d’exprimer leurs peurs, leurs doutes, leurs lassitudes pour qu’ils puissent se rencontrer, discuter, partager et créer ensemble des possibilités d’avancer ou simplement de faire face. Car la peur comme d’autres émotions est salutaire : elle n’est pas contraire à la raison mais elle amène toujours à raisonner, à réfléchir. Les terroristes tuent la culture au nom de la barbarie : ce qui est un crime. Notre Etat républicain étouffe la démocratie au nom de la sécurité : ce qui est une erreur. Comme ce serait une énorme faute de laisser croire que les religions ont le monopole du sentiment religieux. C’est ce sentiment qui fait l’homme alors que ce sont les institutions religieuses qui en font un abruti. Grandes bises à vous. Jean-Pierre Crépet

    Répondre
  10. Sandrine, Yannick et Zélie

    Coucou Hélène et Stéphane,

    On vous laisse enfin un petit mot après s’être croisés devant le temple blanc de Chiang Rai. J’ai lu plusieurs de vos articles pour revivre votre impressionnant périple ; vos photos sont très belles !
    En Thaïlande vous allez sans doute être aussi frappés de la différence entre les villes et les lieux touristiques et la campagne. Après trois semaines en Isan et dans les montagnes de la frontière birmane, nous avons été aussi décontenancés que vous par Chiang Mai et peut-être encore plus par Luang Prabang !

    Nous vous souhaitons bonne route, encore bravo !

    Sandrine, Yannick et Zélie
    http://www.marmot-velo-rando.fr

    Répondre
  11. Olla je suis a la bourre,
    Vous êtes maintenant en Thaïlande: monarchie constitutionnel,!!! 514 000 Km2 ,populations 66 720 000 Hb,capitale Bangkok.
    En effet dans les villages paisible cela devrais être mieux.
    Bon je vais pas m’étendre sur le sujet mais d’un coté quelques milliardaires et de l’autre plus rien.;e t c’est nous qui fabriquons les billets ,!!!!!! il y a comme un problème.!!!
    Un coup de froid mais normal , avec du vent , et a névache 10cm de neige froide, bon ,je pars dans quelque jour faire une formation biathlon a prémanon..
    Toujours de belles images qui me permet de bien vous visualisér dans les situations
    Courage,et on perd pas la bonne humeur.meur ,meur
    DEs bisous
    Gillou

    Répondre
  12. oh ces sourires d’enfants qui nous redonnent l’espérance d’un monde meilleur…Superbes photos; prenez bien soin de vous; bisous « gelés »!! (-7° ce matin à Chaillol)

    Répondre
  13. Ah ces sourires d’enfants ! Ils effacent toutes les turpitudes du soi disant progrès d’un développement économique qui laissent tant de gens sur le bord du chemin ou les emmènent sur des itinéraires ou l’humanité s’absente ..Merci pour ces sourires et j’attends avec impatience votre regard bienveillant sur la vie rurale..Bonne continuation les amis..Ici le vélo est rangé car le fond de l’air est frais ( moins 9 ce matin ) mais je pars marcher pour voir le soleil gagner le Champsaur…en attendant la neige et les joies de la glisse !
    Bien amicalement
    Hervé

    Répondre

Laissez nous un petit commentaire !

En route avec Caro - tous droits réservés | Mentions légales Réalisation : Thematik.
Partages !