Gestion des douleurs

Depuis octobre 2015, je suis un programme anti-douleur non-médicamenteux à l’Hôpital Saint-Joseph-Saint-Luc de Lyon.
En groupe, nous avons suivi des cours sur le fonctionnement de la douleur – qu’elle soit physique ou neuropathique, et avons abordé diverses méthodes telles que des techniques de physiothérapie, mais aussi la sophrologie, la méditation, ou l'(auto-)hypnose. Nous avons parlé aussi thermalisme, acupuncture, massages thérapeutiques, et qigong. Les cours ont encore mentionné la thérapie nutritionnelle, l’EFT (Emotional Freedom Technique – qui travaille par pressions de points d’acupuncture) et la RÉSC (Résonance Énergétique par Stimulation Cutanée – qui, elle, travaille plus sur le chemin des méridiens d’acupuncture – encore !). Des présentations, des explications et d’éventuelles prises en charge dont j’ai apprécié la manière holiste d’aborder la problématique de la douleur.
Photo1-schema-douleur
J’ai choisi ensuite d’approfondir l’auto-hypnose et la méditation avec le Docteur Viviane Belleoud, qui est d’ailleurs à l’initiative de ces groupes « anti-douleur ». Ces cours m’ont permis de comprendre le fonctionnement de la douleur, ou plutôt des douleurs, et j’ai ainsi pu l’appréhender de manière différente, afin de peut-être mieux la gérer – même si je sais que le Dr. Belleoud n’aimerait pas cette expression, « gérer la douleur ».
Aujourd’hui, je ne peux pas dire que je n’ai plus de douleur, mais elles sont bien moindres malgré leur quotidienneté. Je ne prends plus que rarement de la morphine, et j’ai arrêté tout autre médicament traitant les douleurs de membres fantômes. Je ne peux pas dire non plus que mon sommeil est redevenu normal, mais je suis plus tranquille à son approche. Je reste cependant très fatigable de manière générale, et aussi beaucoup moins résistante au stress.
Il existe une partie du centre anti-douleur qui est, lui, médicamenteux. Il est possible que, pour traiter les crises trop aigües, j’y aie recours. Nous verrons…
Photo2-avec-Profs

caroline

4 commentaires

  1. DEBRABANT

    C’est très positif que vous arriviez davantage à « gérer » votre douleur quotidienne grâce à ce programme.
    Comme on peut le constater,vous êtes toujours dans une démarche positive et constructive. Vous êtes admirable,bravo!

    Répondre
  2. bonsoir Caro,

    je viens de refaire un p’tit tour sur l’ensemble de ton parcours, bravo à tes amis. Un grand bravo aussi à toi, continue à expérimenter toutes les possibilités dont tu parles. Tu vas y arriver.
    j’ai parlé de toi hier à ma p’tite apprentie RH et elle veux par conséquent te connaitre. Je lui emmène demain la carte que tu m’as fait parvenir et je vais également lui faire découvrir « en route pour Caro » …une excellente leçon !!
    bizzz Caro et je viendrais reprendre très prochainement de tes nouvelles.

    Répondre
  3. Frédéric

    Bonjour Caro,

    Nous sommes toujours à tes côtés pour te soutenir.
    Hélène et Stéphane nous ont épatés mais c’est bien toi qui gère au quotidien les douleurs. Expérimente toutes les techniques et méthodes dont tu nous parles. Nous te suivrons et t’encouragerons toujours dans tes épreuves.

    Nous espérons te revoir, à la Celle ou ailleurs, et au nom de tous de mes élèves, de Sylvie, des miens, nous t’embrassons très très fort. Nous pensons aussi à Pierre.

    Amitiés
    Frédéric

    Répondre
  4. Vous allez y arriver,un jour après l’autre, comme vous l’avez toujours fait.

    Répondre

Laissez nous un petit commentaire !

En route avec Caro - tous droits réservés | Mentions légales Réalisation : Thematik.
Partages !