La convalescence, saison 2…

convalescence-saison-2

Nouvelle convalescence après l’opération dont je vous parlais dans mon post précédent…

Mais avant cela bien sûr, oui, l’opération s’est bien passée. Pas sans douleur, notamment à la hanche, mais au bout d’une dizaine de jours, c’était déjà presque de l’histoire ancienne. Le Docteur Frédéric Dalat, à son habitude, m’a fait quelquechose de nickel (là, je vous épargne la photo 😛 ) avec une cicatrice toute propre et surtout le fait qu’il ait fort heureusement réussi à trouver assez de muscle pour me faire un petit coussinet douillet sous l’os. Bref, lui qui n’était pas très chaud pour ce nouveau geste, a réussi à faire du travail qu’il qualifie lui-même de satisfaisant. Je n’en attendais pas moins, et ça fait tellement du bien de se sentir pris en charge par des personnes compétentes. On s’y attache d’ailleurs. Avec Pierre, lorsqu’on parle de lui, on dit Frédo comme s’il était un ami. Pareil pour Isabelle Laroyenne qu’on nomme affectueusement Zaza – si elle lit ces lignes un jour, je suis sûre que ça ne lui plaira pas (elle a son p’tit caractère…)

Retour donc à Lyon-Sud pour quelques jours en Chirurgie-orthopédique. Revoir les infirmières et aide-soignantes fut une joie non dissimulée. Toutes ces belles âmes qui m’ont aidé lorsque j’y étais patiente. J’aurais aimé avoir l’opportunité de passer au service de réanimation aussi. Comme vous pouvez l’imaginer, ce que j’y ai vécu a été très fort, et la gentillesse du personnel fut indéniablement un solide bâton sur lequel m’appuyer alors que je sortais du coma, et comprenais à peine ce qui se passait avec tous ces anti-douleurs. Allez, ce n’est que partie remise, j’arriverai bien à aller leur faire une bise un de ces quatre.

Ma « convalescence » en soi s’est grossièrement résumée en une profonde fatigue. Lorsque je n’avais pas de douleurs, j’arrivais à dormir 10 heures d’affilée tout en rajoutant facilement une, voire deux siestes sur le même créneau de 24 heures. Tout s’est révélé difficile, éreintant. Pendant plus de trois semaines, je n’ai pas réussi à faire grand chose. Productivité, niet… J’écris cela car du coup, j’ai installé un petit logiciel sur ma tablette pour me mettre un peu, depuis mon lit, au russe (langue fort utile en Asie Centrale). Donc fort heureusement, productivité presque niet, mais pas complètement. Aujourd’hui, j’ai très envie d’y mettre Pierre histoire de s’entre-motiver – appréciez le bon français :-/

Tout de même, cette grosse fatigue, je n’ai pas bien compris. Il y a eu ce traitement antibiotique que j’ai très mal supporté et qui m’a empêché de garder presque toute nourriture pendant une quinzaine de jours. Il y a eu la sortie de l’hôpital. Le dernier mois a été très long et difficile car je n’en pouvais plus. Je devais sortir début juin avant qu’un contre-temps au niveau de l’accessibilité de l’appartement ne retarde le processus à fin juin. En juillet, il a fallu emménager. Je ne me cache pas derrière mon petit doigt, c’est Pierre qui a pratiquement tout fait, mais après neuf mois d’hôpital, ça chamboulle tout de même qu’on le veuille ou non. Et puis, entre les douleurs et l’opération qui a suivi, peut-être que le manque d’activité physique m’a un brain ramollie.

À J21, nous avons commencé à enlever les points, un point sur deux. Ce qui fait que j’ai aussi pu refaire un peu d’exercice. Et qui c’est qui a eu des courbatures ? Pfffffffffffff tant d’efforts pour reperdre si vite :-/ Enfin, j’ai tellement hâte de véritablement reprendre la rééducation – normalement à la mi-septembre après avoir tout remoulé. Manchons, emboîtures, tout a changé, il faut reprendre les empreintes.

Pendant cette période, Hélène et Steph ont passé un bout de temps au Kirghistan. La famile d’Hélène les y a rejoints pour passer un peu de temps ensemble sur cette année loin de France. D’ailleurs l’agence de voyage Ultimate Adventure (LIEN) avec laquelle sont partis les parents d’Hélène a décidé d’un joli geste en apprenant l’historique du projet « En route avec Caro ». Ils ont offert la part d’un adulte à l’association. Vous trouverez donc le lien vers leur site là, ainsi que dans la sous-rubrique « Ils la soutiennent ». Merci à eux !

Hélène et Steph ont continué vers le sud, vers la frontière sino-kirghize, alors que parents, soeur et neveux sont repartis vers Bishkek pour rentrer en Europe. Mes deux acolytes sont désormais à Kashgar. C’est une partie de la Chine où j’ai voyagé seule et j’en parlais à Hélène comme l’un de mes meilleurs souvenirs de voyage avec ses populations si mélangées, son marché si animé et sa veille ville si charmante et pittoresque (enfin pour ce qu’il en reste – ne soyons pas dupes de la sinisation assumée des lieux qui malheureusement engendre pour beaucoup de ouïghours frustration, révolte, et parfois violence). Heu, ça sentirait pas le pétrole dans le coin ? Bon, si un jour, nous n’obtenons pas nos visas pour continuer sur les routes de la soie en Chine, ce sera sûrement pour ces dernières remarques. Vive la liberté d’expression !

En parlant de liberté, de mouvement cette fois, la semaine prochaine, c’est mon anniversaire, et ce sera aussi mon véritable premier break. Pierre et moi partons – oui, j’ai bien dit « partons » – en vacances. Pas loin : l’Atlantique. On ne pratiquera même pas une langue étrangère puisque nous restons en France. Quelques jours de thalasso à respirer l’air iodé, manger les fruits de la mer, regarder la Grande Bleue faire ses aller-retours, profiter de ses boues… Pas vraiment une première pour moi car j’avais déjà eu des soins de thalassothérapie (en mer Méditerranée) mais sans être dans le centre de soins lui-même. Une vraie première par contre pour Pierre qui a accepté de faire cela pour moi. Merci mon Coeur ! Sache que la seule chose qui m’intéresse vraiment est de te voir évoluer en peignoir dans les couloirs de l’hôtel 😀

caroline

7 commentaires

  1. Ello ,
    toujours très touché par votre histoire,vous êtes un sacré exemple de courage,vous m’apportez beaucoup .
    Je suis gillou un ami de longue datte de steph,
    Je pense souvent a vous .
    je m’autorise a vous embrasser ,Caro et pierre.
    A bientot
    gillou

    Répondre
  2. Bonjour Caro,,
    J’espère que le séjour en thalasso s’est bien passé . vous avez dû apprécier ce changement . Êtes vous à nouveau aux Massues ou avez pu aller chez vous ?
    Je viens de lire les nouvelles de vos amis à mi parcours de leur voyage …..
    Je vous embrasse .
    Denise

    Répondre
  3. Bonjour,
    Heureux et soulagé d’avoir de vos nouvelles.De notre petit coin des Hautes-Alpes nous pensons bien à vous,surtout quand nous allons à Champo.Bonne thalasso à vous deux.Amitiés

    Répondre
  4. je viens de lire vos nouvelles pour la première fois. Bravo pour la thalasso ! profitez en bien !

    Bien cordialement

    Odile Ritter

    Répondre
  5. Bonjour Caro et Pierre

    Profitez bien de votre semaine … c ‘est vrai que voir pierre en claquettes et peignoir ça doit être inoubliable ..

    sinon heureux de voir que tu vas mieux malgré les épreuves douloureuses ..

    toujours admiratif de ton courage

    Bises à toi et a Pierre

    Répondre

Laissez nous un petit commentaire !

En route avec Caro - tous droits réservés | Mentions légales Réalisation : Thematik.
Partages !