Le moment où la vie bascule

Comment résumer les quatre premiers mois qui ont suivi un accident survenue en une fraction de seconde ? Oui, le 4 octobre 2014 à 20h40, tout a basculé. Difficile de rentrer dans le détail et de parler du coma, de la période en réanimation, puis de celle en chirurgie-orthopédique. De décrire comment l’on a réalisé que l’on ne peut plus bouger, plus manger seule, plus aller aux toilettes, qu’il faut surtout et par-dessus tout gérer la douleur. Donc, on va faire court sur cette période, et mes prochains posts seront, je l’espère, plus positifs !

Octobre 2014 – J’aurais dû mourir ce soir-là, écrasée contre un mur par une voiture. Je suis arrivée en déchocage à Lyon-Sud, c’est là, il me semble que l’on m’a sauvé la vie. Je me réveille après quelques jours de coma et plusieurs opérations, mais sans mes jambes que les chirurgiens ont dû couper au-dessus des genoux et jusqu’à mi-cuisse pour la gauche. Mon bassin fracturé de multiples fois est maintenu par une cage de titane. J’ai 37 ans, dont 20 de voyages, d’études, d’expériences professionnelles diverses, et je sais que quelque chose vient de basculer, même si la vie continue – puisque je suis toujours là.

Novembre 2014 – Un mois plus tard je suis au centre médico-chirurgical de rééducation et de réhabilitation des Massues à Lyon. Mes membres fantômes si présents, toujours alitée par le fixateur que je dois garder encore deux mois, et connectée à un pansement VAC pour la cicatrisation du moignon gauche. Au moins puis-je débuter les séances de kinésithérapie en travaillant le haut de mon corps.

Décembre 2015 – Peu à peu, je gagne en verticalisation. Le haut du lit relevé à 20 degrés, puis 30 degrés ne me provoque plus de douleur. Rapidement, je vais pouvoir aller jusqu’à 60 degrés et utiliser un fauteuil spécial qui aura la même inclinaison. C’est un soulagement de pouvoir faire quelques tours de roues ; ce sont quelques « pas » vers la liberté.

Janvier 2015 – Quelques jours après le Nouvel an me voilà enfin délivrée de la curieuse excroissance métallique qui se plongeait dans mes os. Enfin je peux m’asseoir à 90 degrés comme avant ! Je conserverai tout de même sûrement à vie une longue vis dans le bas du dos. J’apprends rapidement à faire les tranferts de mon lit au fauteuil, du fauteuil au lit, du fauteuil aux toilettes, des toilettes au fauteuil. Je peux enfin pisser tranquillement, et je ne boude pas mon plaisir ! Se remettre debout et réapprendre à marcher, ça va être une autre histoire…

Pendant tout ce temps, mon premier médicament a été l’affection que j’ai pu recevoir : mon tendre Pierre, ma proche famille, mes amis parfois venus de l’étranger pour me soutenir, les lettres et petits cadeaux… Et puis le personnel encadrant, si patient, si compatissant. A tous, je veux ici vous remercier du fond du cœur. Sachez que même si je n’y ai pas répondu, vos gestes ont été plus qu’appréciés. MERCI ! Et à bientôt pour de nouvelles aventures sur le site…

caroline

77 commentaires

  1. Victorien

    Caroline,

    Merci pour cette belle leçon d’espérance. Tu es un miracle.

    Je te souhaite une belle aventure.

    Victo

    Répondre
  2. Bonjour Caroline,

    votre combativité force l’admiration. Je suis touché par votre histoire, aussi j’aimerai faire un petit geste pour vous aider.
    Pouvez vous me communiquer l’adresse à laquelle vous envoyer un chèque ?

    Merci et bon courage pour la suite

    Ben.

    Répondre
  3. DELATTRE

    Bonjour Caro

    J’ai lu votre témoignage dans mon journal. Votre courage force l’admiration.
    Savoir regarder devant et ne pas se morfondre après ce qui vous est arrivé. Chapeau.

    Si vous vous êtes pleine de courage, je ne suis pas sûre que l’auteur de l’accident aura celui de vous demander pardon.

    Ceci dit, je vois qu’une super équipe est autour de vous. Qu’elle soit médicale, ou familiale et amicale.

    Bonne progression dans votre lutte de tous les jours, et bonne route à vos amis.

    Christelle

    PS : mon humble participation vous arrive par chèque. En espérant que cette petite goutte se mélangera à des milliers d’autres pour obtenir une belle rivière d’entraide.

    Répondre
  4. dettori

    Je suis touché par ton histoire et je te soutiens par ce don pour ta nouvelle vie

    amicalement

    Répondre
  5. NOUVEL

    j’espère que tout ira bien dans votre nouvelle vie , j’ai entendu tt d’abord votre histoire à la radio , ceci m’a profondément marqué …
    Je suis sensiblisé à votre problème , du fait que j’ai été également victime d’un accident du travail, le 30 Octobre 2014 , j’ai été amputé de la jambe gauche , mon adaptation à la prothèse s’est bien faite , on fait des miracles maintenant … JE vous souhaite beaucoup de courage

    Répondre
  6. MALEVAL

    Bonsoir Caro ,

    Quelle émotion à la vue de ta situation, et quelle leçon de courage ! ! !
    Je veux par ce don, te montrer ma solidarité et mon amitiés.
    D’autant plus touché que je suis de Lyon , où ce malheur t’est tombé dessus et amoureux ( tout comme toi je pense ) de la géographie et de la Terre ..

    Répondre
  7. waechter

    Bonjour

    Puis-je faire faire un chèque pour aider Caroline ? (je n’aime pas « investir » ma CB sur Internet)
    Donnez moi SVP l’intitulé et l’adresse postale pour ce faire. (pas trouvé sur le blog)

    Répondre
  8. Rebonsoir Caro ! Dans mon émotion, j’ai oublié de vous dire que nous vous enverrons demain un courrier chez vous avec un petit don. Si on pouvait faire plus, on le ferait. Gros bisous de nous deux.

    Répondre
  9. jakobs

    bonsoir Caro,
    une bonne leçon de vie à des personnes qui ont leurs jambes et qui ne sont qd meme jamais heureux!!!
    une petite contribution de ma part qui vs aidera à remarcher bientôt.
    avec le moral d’acier que vs avez,je n’en doute pas!
    suis de tout coeur avec vous
    karine

    Répondre
  10. Pieropan

    Bonsoir Caroline,

    Touchée par votre témoignage sur RTL, je suis en admiration devant un tel courage.
    Je viens participer modestement à votre projet en espèrant de tout coeur qu’il aboutira.
    Vous nous donnez une belle leçon de vie!!

    Amicalement
    Arlette

    Répondre
  11. lavery

    Caroline,

    Votre combat nous a ému mon épouse et moi même, nous admirons votre courage et tenons à contribuer même modestement. Garder le moral, car vu la chaine de solidarité, nous pensons que votre souhait sera bientôt exaucé.
    courrier à suivre.

    jean-Pierre et Danielle

    Répondre
  12. Bonsoir Caro! Nous nous sommes rencontrés qu’une seule fois, lors du mariage de Clotilde et Christophe, à Clermont-Ferrand, le 19 février 2011, étant les parents de Christophe. Nous avons gardé un bon souvenir de vous, gracieuse, et très gentille. Nous avons été catastrophés quand on a appris ce drame que vous avez vécu, et nous demandions des nouvelles à nos enfants. Clotilde a montré votre site et les infos sur la 3 d’hier soir, puis l’interwiew avec Calvi. Nous avons donc pû suivre les étapes très dures par lesquelles vous êtes passée. Nous vous félicitons pour le courage, l’immense volonté et la rage pour continuer à vivre votre vie avec votre Pierre qui a l’air très décidé aussi à vous aider dans cette dure épreuve. Mais en voyant une telle force de caractère, on est certains que vous allez en sortir la tête haute et que vous pourrez enfin poursuivre votre vie dans la douceur. Vous êtes une formidable battante et je vous admire, car je sais que je ne suis pas à cette hauteur là ! Nous vous disons  » BRAVO  » et continuez avec cette même force de caractère et avec tout le soutien que vous avez autour de vous. On voit que vous êtes très aimée et bien entourée. Nous vous embrassons très affectueusement et encore  » Chapeau  » !!!!

    Répondre
  13. Fernandes

    Bonjour Caroline,

    Que te dire ?
    Tu n’inspire pas la pitié mais l’admiration.
    Tu n’as pas été épargnée et tu parviens encore a voir le positif, heureusement qu’il y a des gens comme toi pour redonner courage et croire fort en l’humanité.
    Au delàs de ta force dans l’épreuve, tu dois être une personne formidable pour être aimée si fort par les tiens.
    Eux aussi sont à féliciter et en particulier ton homme car voir sa chérie en baver, c’est super dure, et il est là, il assure, c’est beau, vous vous êtes trouvés.
    J’ai hate de suivre ton voyage et les nouvelles aventures des amoureux hors norme que vous êtes.
    Je t’embrasse et ne change pas.

    Elise

    Répondre
  14. Assante

    Bonjour,

    Je ne connaissais pas votre histoire jusqu’à hier où on a parlé de vous au journal télévisé…votre parcours force l’admiration. J’espère que votre projet aboutira. Au vu de votre force et ténacité, je suis sûre que vous y arriverez.
    Je suis également heureuse de pouvoir participer à votre projet. Bon courage pour la suite.
    A bientôt pour des nouvelles encore meilleures!
    Cordialement,

    Sophie.

    Répondre
  15. PRORIOL

    Bravo Caro pour ce courage. Continue tu y arriveras. Reportage bouleversant mais plein de vie. J’espère que les prothèses ne tarderont plus. Très heureuse de pouvoir t’aider dans ton projet. A bientôt pour d’autres nouvelles.
    Delphine

    Répondre
  16. Bonjour,

    j’habite Tahiti, je viens de visionner votre histoire aux infos du soir. Votre courage est contagieux, je souhaite que vous puissiez rapidement récolter de quoi pouvoir remarcher rapidement.
    je suis heureuse de pouvoir vous aider. A bientôt sur votre site.

    une maman, infirmière

    Répondre
  17. Bonjour Caroline
    Quelle belle leçon de courage que vous nous avez donné Caroline

    Répondre
  18. T’es incroyable !!!
    Ne lâche rien surtout !!! On sera toujours la pour te soutenir !!!!
    Tu es une winneuse ma Caro !!!! Tu es une vrai nana qui déchire !!!!
    Des bisous ….
    et des sous bien sur qui arrivent bientôt ….
    A très vite pour avoir des nouvelles fraîches ….

    Répondre
  19. violette.b

    Tres émue par cette belle démarche simple ,nous demander de l’aide quand votre force et votre courage ne suffisent plus.

    Vous forcez mon admiration ,vous touchez juste .

    Je vous souhaite de réussir au delà de votre esperance.

    Bravo à votre compagnon et vos amis.

    Mon aide financiére est modeste mais c’ est vous qui m’avez apporté beaucoup.

    Répondre

Laissez nous un petit commentaire !

En route avec Caro - tous droits réservés | Mentions légales Réalisation : Thematik.
Partages !