Recit de 48h en Géorgie

Juste après avoir franchi les 4000kms a vélo, nous avons quitte la Turquie pour la Géorgie. La Géorgie, on n’y connaissait, a vrai dire, rien du tout! Nous n’avons passe que quatre jours dans ce petit pays, mais quatre jours riches en découvertes et en émotions, une fois de plus…
Pour faire bref, on vous propose le récit de 48h, plutôt épiques, sur le sol géorgien.

Mercredi 27 mai 2015. Moins de 24h dans ce nouveau pays et déjà pas mal de changements : ambiance ex-URSS, vieilles Ladas a profusion, bâtiments de style soviétique plus ou moins délabrés… et aussi une nouvelle langue et un nouvel alphabet difficiles a apprivoiser!

Nous nous réveillons sous une averse a Tsgaveri, petit village situe a peu près au centre du pays, entre deux massifs montagneux, au sud du Caucase. Nous sommes accompagnes de Solenn et Victor, alias les p’tits rouleurs (https://lesptitsrouleurs.wordpress.com/), que l’on a retrouvé quelques jours plus tôt a l’est de la Turquie. Au programme de la journée : 30kms de montée pour atteindre un col a 2450m d’altitude, soit 1500m de dénivelé positif ! Par chance, un petit train touristique tout soviétique nous permet d’éviter la moitie du dénivelé. Les garçons gardent le cap a vélo (1h01 pour 14kms et 700m de dénivelé, pas mal!), mais les filles optent pour l’option tchou-tchou, et c’est tout un poème ! Le train s’arrête dans de minuscules hameaux, et parfois au milieu de nulle part dans la foret, pour laisser monter a son bord les bucherons du coin. Pas facile d’engager la conversation…

georgie photo 1

A la gare d’arrivée, on apprend que la route qui mene au col n’est pas goudronnee, mais qu’elle est ouverte… Ca devrait passer donc, d’autant plus qu’elle est indiquee comme un axe important sur nos cartes. C’est donc parti pour une quinzaine de kms et 800m de denivele sur une piste caillouteuse. Pas facile mais ca se fait, doucement mais surement… Arrives au col, surprise! Nous sommes accueillis pasr des militaires et leurs kalachnikov. Passeports! Non non, ce n’est pas une blague… Peut-etre sommes-nous sur une route de contrebande. Apres un long controle de nos papiers, ils nous laissent passer et plonger vers les paysages steppiques magnifiques qui s’ouvrent devant nous.
Pause casse-croute, mais cette fois l’orage nous rattrape, il faut descendre rapidement. Belles lumieres, belles couleurs…

georgie photo 2

En fin d’apres-midi, apres seulement une trentaine de kms parcourus en 4h, on atteint enfin le village de Tabatskuri. L’accueil y est chaleureux, les habitants d’origine armenienne nous offrent du pain qu’ils appellent « lavache » et l’on se retrouve a chantonner du Charles Aznavour entre le cafe et la vodka!

georgie photo 3

Pour finir la journee, on trouve un beau bivouac pres du lac proche du village, epuises mais heureux de cette drole de journee…

georgie photo 4
Jeudi 28 mai 2015. Vers 8h, apres un petit-dejeuner au pain grille au feu de bois, on reprend la piste. Toujours aussi splendide: paysages de steppe, montagnes encore enneigees, riviers et lacs… Si la piste est plutot agreable durant les premiers kilometres, les choses se corsent par la suite. Et la, c’est une piste de montagne caillouteuse et defoncee pendant une vingtaine de kms…

georgie photo 5

3h plus tard, nous retrouvons enfin l’asphalte! Un kebab, une soupe de lentilles et du pain frais dans un boui-boui, nous voila requinques! Mais de nouveau l’orage est menacant et nous viola a l’abri chez des habitants. La, c’est cafe turc et chaussons en laine offerts par la grand-mere!
Poursuivant notre chemin tant bien que mal, nous atteignons la ville de Tsalka ou nous esperons nous ravitailler pour le soir. Un peu triste, un peu glauque, avec des epiceries presque vides, l’ambiance nous invite a remonter sur nos velos au plus vite.

georgie photo 6

Nouvelle surprise a la sortie de la ville : rencontre avec les immenses troupeaux en transhumance qui arrivent d’Azerbaïdjan. Des milliers de brebis, chèvres, veaux, vaches… menés par des bergers a cheval en direction des alpages. Magnifique!

georgie photo 7

Pour finir la journee, l’orage nous rattrape et nous voila cette fois accueillis genereusement par une famille dans un village, avec bon repas et lit douillet… Mais la aussi, le style de la maison est haut en couleurs! Comme on se dit depuis le depart, « tout finit toujours par s’arranger…meme bien! »

georgie photo 8

helene

3 commentaires

  1. PASSERON

    j adore vous lire et j’essaie de vivre « un peu » ce que vous vivez!…bisous et bonne route

    Répondre
  2. Labbens

    toujours le même plaisir de te lire ;mes pensées sont avec vous tous les jours ,je vous embrasse ,bonnes routes ,affectueusement Mamy

    Répondre

Laissez nous un petit commentaire !

En route avec Caro - tous droits réservés | Mentions légales Réalisation : Thematik.
Partages !